Archives de novembre, 2013

Requiem pour un con …

Publié: 24 novembre 2013 dans HUMOUR

C’était un jour ou Rosy était allée faire du shopping à Toulouse … elle m’avait dit – j’arriverais vers 18 heures 48, mais avec la Sncf on ne sait jamais !!!

J’étais arrivé une demie heure en avance et pour passer le temps je me suis acheté un polar au Relais H, une couverture accrocheuse et un titre gainsbourien  » Requiem pour un con  »



Ca commençait bien … le détective s’appelait Peter… Lanza … Un pur produit newyorkais de parents immigrés italiens … Classique, le feutre, l’imper à la BOGGY, la Marlboro  … comme je suis un adepte de la lecture rapide j’ouvre à la page 22 …


– pose ta ferraille Lanza, où tu finiras avec un bloc de béton aux pieds dans l’Hudson .

Peter posa son 11 mm sur le sol du hangar et respira lentement… il était au centre des phares allumés des deux voitures qui l’illuminaient comme une vitrine de Noél …

Il savait bien que les 4 fréres Sinatra, dont le plus svelte dépassait les cent trente kilos n’étaient pas d’humeur à plaisanter, et que le moins adroit pouvait émasculer un moustique en plein vol avec un bazooka !!! – c’est mal barré, pensa-t-il !!!


Fin du premier chapitre …

Bon, y’a du suspens … il met de suite son héros en situation délicate on va voir la suite, comme on est au début du bouquin, c’est sûr que Lanza va s’en sortir !!!

Vite le chapitre 2 … page 62 …


Le bar était aussi louche que Joe Dassin … il commanda un Jack Daniels au barman bigleux qui se curait le nez … Dans un coin, il y avait un vieux piano de bastringue comme on en voyait dans les saloons à l’époque de la conquête de l’Ouest !!! Peter s’assit et se mit à jouer Stranger in the night …  C’est le moment qu’elle avait choisi pour faire son entrée … Quand il la vit marcher vers lui il frissonna … elle évoquait tellement la houle du Pacifique, qu’instinctivement il remonta le col de sa chemise pour se protéger de embruns …  Elle lui sourit et les glaçons de son Jack se mirent à fondre …

– Hello dit-il, ils sont à vous les ballons de basket sous le pull-over ??? –

Ca ne vous déplait pas, beau gosse ??? feula-t-elle d’une voix de panthère !!!

– Au contraire, répartit-t-il, j’ai longtemps joué pivot !!!

Elle eut un rire de perle fine et tous les boutons de sa braguette sautèrent en même temps …  Peter comprit alors que commençait une grande histoire d’amour !!!



Mais qui c’est le type qui écrit ça … tout le contraire de moi … joyeux drille, le mot pour rire, pilier de bar, des filles sur tous les genoux, un gaillard débridé à la vie trépidante … je vais en quatrième de couv’ voir sa bio … parmi ses oeuvres les plus récentes … Pas de cadeaux pour Lanza, Lanza joue et gagne, Te Deum pour Lanza …  Des chefs d’oeuvres assurément !!! Page 64 …


La fumée de sa Marlboro s’écrase sous le rebord de son feutre et masque ses yeux d’ombre !!!

– Vous connaissez Sinatra, monsieur Lanza ???

– Lequel … si vous parlez de Franck … il a pris 5 ans à Alcatraz en 56 pour trafic de cigarettes, puis il s’est rangé dans le showbiz, et a ouvert des casinos à Végas …  Intouchable le Sinatra … !!!


ZUT … déjà …  le train est en avance …  Rosy s’approche, souriante, me cherchant de son regard de biche des bois … des paquets multicolores au bout de ses petites mains …
Elle embaume Chanel 19  … elle s’est recoiffée avant d’arriver … Cinq petits cons dans son sillage lui matent les fesses … Je lui fais signe, elle me voit, je l’embrasse …

– Tu as fait bon voyage ???

– Excellent … j’me suis fait draguer par un italien … et toi ???

– Rien de spécial … j’ai lu un polar !!!

– Quoi ???

– Une connerie !!!

http://www.youtube.com/watch?v=QKbze3nfph0

Publicités

Nathalie …

Publié: 18 novembre 2013 dans HUMOUR

Je suis sorti de la maison 

Et puis j’ai pris l’avion … 

Je suis allé en Amérique 

Où j’ai vu Mila Jovovich … J’ai accepté de prendre un café, mais je me suis vite cassé !!!

Et je suis tombé sur Pénélope Cruz … J’ai pas le temps, je m’excuse !!!

Puis j’ai vu Nicole Kidman … Je lui ai dit non merci madame !!!

Non et pas même Maria Sharapova … Dîtes lui que je ne suis pas là !!!

Sorry. Je suis déjà amoureux et de toutes les autres j’en baille … J’en ai pris pour un bail … Péril en la demeure et charme sous le chandail … 

Mon rêve le plus parfait C’est Nathalie Baye !!!


Alors je suis rentré à la maison …

J’ai donc repris le même avion …

Et v’ là pas qu’à l’aérogare j’aperçois Emmanuelle Béart … j’en ai trop mare !!!

Pour tomber nez à nez avec Sophie Marceau … J’ai pas de pot …

A la piscine … Non mais c’est pas vrai … Alizée et Jénifer …c’est l’enfer 

J’ai déjà été très clair avec Laetitia Casta … je ne veux pas, je ne veux pas !!! 

Ma position restera inchangée… Désolé.!!!



Quand Monica Belucci m’a fait du pied, j’étais indifférent, désabusé …

Comme Demi Moore … personne ne peut dévier mon amour !!!

Toutes les plus belles comme Angélina Jolie … pas au lit !!!

Car vous l’avez certainement compris … Rien n’y fera, je suis déjà pris… Scusi.

Toute cette vie sans toi Nathalie … sans toi dans mon lit



Alors si ça devait se refaire, reprenons tout à zéro, voilà mon numéro 0623249053 …

Por favor, appel à Nathalie, si tu veux sortir avec moi, je suis OK … 

Je te propose de poursuivre nos échanges amoureux pas mail …

Tu me réponds que tu es d’accord sur le principe, mais que tu préfèrerais plutôt Facebook !!! 

Je ne dis pas non, mais je te fais remarquer que sur FB la confidentialité des données n’est pas très sûre.

Tu me proposes que nous nous envoyions des tweets …

Je te réponds que la taille limitée des messages ne permet pas de s’exprimer comme je le souhaite !!! 

Tu me suggères alors que nous nous voyions afin de nous remettre nos messages en main propre … 

Je te réponds que je trouve ça un peu fastidieux … 

Tu m’écris le lendemain en me proposant de nous dire nos messages …

Je te vois franchir la porte du restaurant et t’asseoir en face de moi … 

Et je te réponds, clairement et sans ambiguïté  : « D’accord, c’est une bonne idée » !!!

j’ai jeté ma mémé dans la Garonne …

Publié: 14 novembre 2013 dans HUMOUR

C’était un soir du mois d’octobre … il fallait au moins qu’on soient deux … l’autre c’était Michel … un copain rencontré sur un terrain de rugby … un pilier, une armoire, on avait pris une cuite mémorable aux Sept Deniers après une victoire du Stade contre les Barbarians … c’est comme ça qu’on est devenus copains !!!
C’était elle qui lui avait demandé …
Alors un soir, avec mon Michel on a jeté mémé dans la Garonne depuis le pont Saint Pierre !!!
Avec trois roses que j’avais achetées à Saint Sernin, parce que c’était là qu’elle habitait et qu’elle avait un ticket avec le fleuriste !!!
Elle venait de Toulon … le Saint-Flavien … la petite église qui domine le Mourillon … un petit appart’ juste en face de l’école maternelle … et à la mort de pépé elle est venue à Toulouse …
Elle avait fait toute sa carrière dans Chicago … le quartier des matafs du monde entier quand ils font escale à Toulon … Elle en a vu passer des pompons dans son p’tit bar … ils venaient pour elle mais aussi pour les deux super cagoles brunes genre brésiliennes qui étaient payées au bouchon … sur tout les océans du monde on connaissait Madame Ju … Si elle était restée à Toulon, sans doute qu’on l’aurait jetée dans la rade !!!
Mais là on était à Toulouse …
Elle s’était fait copine avec sa voisine Madame Nougaro … elles partageaient toutes les deux un amour disproportionné pour les chats … elle avait aussi un perroquet qui disait « Caramba » en chiquant le cul des chats … il lui avait été donné par un mexicain un peu proxo qui sévissait dans le vieux Chicago !!! Un jour le papagayo à mis un coup de bec sur le cul d’un chat, il était bien entaillé, c’est mémé qui l’a recousu …du coup  le matou s’appelle maintenant Cul-Cousu !!! Elle ne soignait pas que les coeurs Mémé !!!
Les chats étaient sa passion … ils étaient dressés à allumer la télé et à changer de chaine d’un coup de patte sur la télécommande … ils adoraient les dessins animés … surtout TOM et JERRY



Elle avait un petit 6,35 … Un jour elle a tiré sur un cambrioleur et elle l’a tué … personne ne l’a soupçonnée … la police a conclut à un réglement de compte entre dealers … fallait pas l’énerver Mémé !!!
Un autre jour elle est allée à l’hôpital se faire opérer des genoux … elle avait un chambre avec une télé à piéce … avec sa lime à ongle elle a trafiqué le monnayeur …Elle avait Canal à l’œil … ça aurait dû lui mettre la puce à l’oreille … une vraie rebelle Mémé !!!
Puis il y a eu des complications … un staphylocoque doré … une maladie nosocomiale … c’était infecté … il a fallut lui couper les jambes … elle disait que ça allait être coton pour l’enterrer debout face aux Pyrénées !!! elle avait de l’humour Mémé !!!
C’est là qu’elle a décidé de se faire incinérer parce avec deux jambes en moins ça devait coûter moitié prix.et qu’on n’aurait qu’à jeter ses cendres dans la Garonne du pont Saint-Pierre …c’était une économe !!!
Elle s’appelait Julie mais à Toulouse on l’appelait Lola … je ne sais pas pourquoi ???
Eh bien maintenant c’est sûr … l’eau l’a !!!
Y’avait un peu de vent … mais comme on dit dans la marine  » faut pas pisser face au vent sur tu veux pas mouiller tes grolles  » … heureusement qu’il soufflait dans le bon sens direction l’Océan … on a vidé toute l’urne … à l’heure qu’il est elle doit être à Bordeaux, elle a du croiser les saumons qui remontent la Garonne  avec le mascaret … elle s’est peut-être accrochée au bateau de Gabart et Desjoyaux et file maintenant 30 noeuds direction le Brésil !!! Si tout va bien elle y sera pour le carnaval …
Avec Michel on est allé boire une bière au Saint-Pierre … 
Y’avait des étudiants qui faisaient une intégration !!!
On s’est bien marré … elle aurait aimé ça Mémé !!!

l’Argonne …

Publié: 8 novembre 2013 dans SOCIETE

Bleuet d’ Argonne

Un fin rayon d’ solel au volet mal serré
Vient récauffer ses mains , s’ poitrine alle s’ soulièfe ,
Tout duchemint sans un bruit, ses yux se sont fermés
Et pis un long soupir vient caresser ses lèfes.
Alors , eune dernière fos , un prénom murmuré,
Vient apaiser s’ figure et ralleumer s’ mémoire.
Alle s’ arvot à vingt ans , agitant un bouquet
Crucifiée à jamais , sur un mécant quai d’gare.
Près d’sin lit , un portrait , dins un cadre doré
Et soigneusemint pliée ,l’ lette au papier jauni ,
Qui li dit , li promet : « attinds-me, j’arviendrai »
Qui li dit , li promet : « cha s’ ra bétot fini ! ».
Duchemint , eune dernière fos , s’ poitrine alle s’ soulièfe,
Mais alle arkaira pas , sin calvaire est fini.
Chu qu’alle a espéré tout au long de ses rêfes,
Va enfin arriver , elle part vers l’infini.
Un bleuet est posé intre ses deux mains jointes ,
Au long , des cris d’ éfants et eune cloche qui sonne ,
Alle ne les intind pus, alle est partie arjointe
S’ n’ éternel fiancé dins les plaines de l’ Argonne.
Agenouillée par terre , avec mille précautions,
Alle y arlièfe s’ tiête , prind un boutelot d’ fer blanc,
Alle fraiquit un mouchoir , brodé à sin prénom,
Et li essuie ses lèvres, tout in y souriant.
Pis quand sur sin visache , alle a essuyé l’ glaisse
Alle rapproche s’ figure , l’ ravisse et li sourit ,
Pose enfin sur s’ bouque l’ pus douche de toutes les baisses,
Et murmure à s’ n’ orelle : « cha i est, ch’est fini »

Bertrand COCQ

La lune …

Publié: 7 novembre 2013 dans HUMOUR

Il va être trois heures …
PIPO dit : on ferme !!!
Les copains sortent. Lentement. La nuit est claire.

La Lune est pleine. 

Elle flotte dans le ciel au dessus de quelques nuages blancs …  Les trois copains lèvent le nez vers le ciel !!!  Hé !!! dit Henri, s’il y avait un bistrot sur la Lune, on le verrait d’ici !!!  Y’a d’la lumière la haut … répond Michel … c’est encore ouvert !!!  Le café sur la Lune ouvre pour eux.  Un p’tit café, au centre de la Lune, avec une porte bleue, deux tables en terrasse, et des parasols Heineken verts … on le voit nettement maintenant, en regardant bien !!!  On peut lire l’enseigne … LA LUNE … BAR TABAC …  Est-ce qu’on peut fumer sur la Lune ,???  Sur la Lune comme sur la Terre, on ne fume plus au bar, on sort sur le trottoir …  Les trottoirs de la Lune sont blancs…  Tout recouverts d’une couche de cendre… 

C’est elle qui descend sur la terre quand la lumière étincelle … 

La fameuse lumière cendrée de la Lune !!!  La cendre que mes copains ont en commun … dans leurs cheveux !!!  Ils rient, ils ne veulent plus se quitter, pas tout de suite … 


PIPO dit : on ferme !!!  Rentrez chez vous, allez dormir bande de saoulards !!!


Et la Lune d’un coup, s’éteint …
La nuit se fait noire. Epaisse. Lourde comme un rideau de théâtre !!!  On ne voit plus la rue …
J’dis : à demain RIRI, à demain MICH’ …  Au loin j’entends dans un fou rire : à demain PETER !!! … hé PIPO … t’as vu … là haut … sur la Lune … y’a Serge !!!

 

 

Un jour, pour se désassoiffer, d’un coup de fusée on ira prendre le dernier verre sur la Lune … Ou sur le Soleil … mais comme on est pas con on ira de nuit !!!

https://www.youtube.com/watch?v=S_xH7noaqTA