Archives de mars, 2012

CHRYSTALE …

Publié: 26 mars 2012 dans HUMOUR

Il m’arrive d’oublier le prénom des gens que je rencontre … Quand je ne me souviens plus … j’ai un truc, je fais…

–  Comment tu t’appelles déjà ???

– CHRYSTALE …

– Oui … mais ton nom !!!

– BOULE…

– Ha oui … comme l’ébéniste …

– NON … comme l’école !!!
Ce jour là, j’avais rencontré CHRYSTALE … BOULE de CHRYSTALE !!!

– Et tu vois des choses ???

– Je sais certaines choses … me dit-elle en me fixant avec ses yeux gris trianon !!!

( qui est une nuance de gris, utilisé par l’ébéniste sus-nommé pour la patine des boiseries du petit Trianon à Versailles )

– Et l’avenir, le connais-tu ???

– Un peu …

– Le mien ???

– Je le discerne …

– Et que vois-tu??? m’enquis-je intrigué … et soupçonneux

– Je vois un tumulte tranquille… Quelques années d’un défilé d’aventures, de liaisons éphémères et bruyantes qui vous mettront dans la bouche le goût amer et suave du poison passionnel sans jamais vous en administrer une dose excessive… Je vois des trains, des bateaux, des voitures de sports… de faux drames de halls d’hôtels, des larmes complaisantes versées sur des draps en soie, des cris un peu trop aigus, un peu forcés, et des portes qui claquent façon LABICHE … Et puis l’ennui … Une rencontre avec une jeune femme, belle encore, presque amoureuse … Puis une villa à la campagne, du tennis, du thé, des réceptions, des amantes épistolaires et quelques unes plus charnelles … et enfin un chien que l’on caresse d’une même main lasse et attendrie…
– C’est une vie de bourgeois des années 20 que vous tu me décris-là …

– Tu trouves ???

– Oui, en fait, tu dis n’importe quoi …

– C’est bien possible … me dit-elle dans un grand éclat de rire !!!

Son rire en cascade est mon médicament, je devrais l’enregistrer en boucle et me le diffuser les soirs de déprime. S’il fallait définir la joie de vivre, le bonheur d’exister, ce serait cet éclat de rire, une apothéose, ma récompense bénie, un baume descendu du ciel

Publicités

GRAIN de SABLE …

Publié: 22 mars 2012 dans HUMOUR


Une légende Arabe raconte qu’autrefois , la terre était un immense jardin peuplé de grands palmiers , de jasmins parfumés et de rossignols dont le chant suave inondait le paysage verdoyant d’une cascade de mélodie . A cette époque, les hommes étaient francs et loyaux , à tel point que le mot mensonge n’existait pas . Mais, un jour, quelqu’un en a dit un… tout petit sans importance, mais s’en était fini du prodige. Allah réunit les hommes : – chaque fois que vous mentirez, leur dit-il, je jetterai un grain de sable sur le monde . Les hommes haussèrent les épaules : – Un grain de sable ??? On ne le voit même pas … Et pourtant de mensonge en mensonge, petit à petit le Sahara s’est formé avec de ci de là quelques oasis …
Car tous les hommes ne mentent pas .!!!


ZAZIE …

Publié: 21 mars 2012 dans HUMOUR

CHEESE
Est-ce que mon jean est assez clean pour espérer ma photo dans les magazines

Est-ce que ma jupe est assez short pour espérer que le show-biz m’ouvrira ses portes

Les poules montrent toutes leurs dents pour réussir … C’est fou ce qu’on obtient contre un sourire C’est fou ce qu’on vous aime quand on n’a rien à dire Si je tombe et que je me casse les dents adieu sourire … comment le petit oiseau va s’en sortir ???

Cheese Cheese

Je sais bien que l’image est plus forte et prend toute la page, le plumage rapporte plus que le courage Je préfère tenir ce langage que de tenir, pour me clouer le bec un fromage !!!

Cheese Cheese
Le petit oiseau s’envole

Et quand le chat te mangera

Souris.

CHEEEEEEESE !!!

JULIA …

Publié: 19 mars 2012 dans HUMOUR

3 heures du mat’ … je sors du Dékalé un peu saoulé par le vieux rhum et le tempo des rythmes caribéens !!!

– que fais-tu là … à cet âge de ta vie, dans cet endroit clos, enfumé, vide, bruyant, lourdement poisseux, théatre de gesticulations et de masques, au milieu de pantins désarticulés et gravement alcoolisés s’abrutissant sur la musique de Sean PAUL …

Apollinaire confessait  » j’ai vécu comme un fou et j’ai perdu mon temps ».

– que fais-tu là et combien d’heures encore vas-tu consacrer à ce vide ???

Tu engranges des images, des impressions, tu absorbes telle une éponge … pour restituer quoi et à qui ???

Ca y’est, tu as vu, tu as vécu, va-t’en !!!

 

 

 

C’est le moment qu’elle a choisi, pour me dire …

– vous partez ??? s’il vous plait … vous voulez bien me reconduire chez moi ???

J’habite pas loin, au « pont des demoiselles » … cette boîte est nulle et j’ai besoin d’air !!!

Mignonne, le chIgnon parfait … mais que faisait-elle dans cette boîte de déjantés ???

– si vous voulez, ai-je dit !!!

– je m’appelle JULIA …

– et moi PETER …

Elle avait beau avec ses grands yeux trop fardés, sa voix grave à la Garbo, être plus femme que les filles de son âge … habitait-elle encore chez ses parents ???

– vous habitez chez vos parents !!!

Phrase clé, phrase gag … comme quand j’étais plus jeune, dite au moment choisi, quand on veut aller un peu plus loin et que l’on ne veut pas se prendre un rateau !!!

– OUI  pourquoi ??? Et c’était en général une fin de non-recevoir !!!

– NON  j’ai mon studio !!! Là, il y avait une ouverture …

On arrivait chez JULIA, je la déposais au pied de son immeuble …

– J’habite chez mes parents, mais comme ils sont en vacances en Suisse …

vous pouvez passer la nuit avec moi … si vous voulez ???

 

Le lendemain, il fallait que je me réveille assez tôt …

je sors du lit avec mille précautions, et ramasse l’éparpillement de slip, jean, chaussettes, chemise et boots !!!!

Dans la salle de bain … un mot …

 » si je dors, ne me réveille pas, ne tente pas de m’aimer ni de me revoir … je change d’amant toute les semaines  »

Je n’étais pas particulièrement tombé amoureux d’elle, même si notre nuit avait été « calienté » !!!

Elle ne m’apprenais rien de ce que j’avais déjà compris … que l’on peut aimer sans aimer …

 

Et puis j’ai cessé de m’interroger, et je me suis détaché de son image, détaché de JULIA …

Insensiblement un autre visage est venu se superposer au sien, comme un glissement de cartes sur un tapis, quand on les brouille, lorsque les figures se confondent et se succédent !!!

 

Dany et la sexualité

Publié: 11 mars 2012 dans HUMOUR
 

Avant de mourir, faudra peut-être qu’un jour j’aie une relation sexuelle… L’amour sans limites … à visage découvert, de la difficulté ou plutôt de l’impossibilité à vivre sa sexualité.

Dany, 28 ans, explique avoir eu ainsi « une seule relation sexuelle, avec une escort girl ». Pour vivre autrement ses désirs, il lui faudrait « des sous pour aller dans d’autres pays ». Car au Danemark, en Suisse, en Allemagne, en Espagne existent depuis plus de vingt ans des « aidants sexuels », qui, contre rémunération, prodiguent « de la sensualité, de la sexualité . En toute légalité …